Bouglione met fin aux spectacles avec des animaux

le
Le chapiteau de Joseph Bouglione n’accueillera plus ses légendaires spectacles d’animaux. La troupe a annoncé ce mardi 23 mai l’arrêt définitif de ses numéros de dressage. Une nouvelle qui ne manquera pas d’en faire rugir certains.

Affiche du cirque Bouglione, tournée 2017-2018

Le monde du cirque a de quoi trembler. Après l’historique cirque américain Barnum, contraint d’abandonner les numéros avec des animaux sous la pression d’associations de protection, le cirque français Bouglione annonce lui aussi la clôture des numéros animaliers et l’ouverture des cages.

«C’est par amour des animaux et par respect du public que j’ai arrêté. J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque», a confié André-Joseph Bouglione à l’association 30 millions d’amis.

Repenser le cirque traditionnel

Pour le descendant de Joseph Bouglione, la cause animale dépasse les rendements : «La plupart des cirques ne devraient pas avoir d’animaux car ils les traitent mal. C’est mon opinion. Je n’ai pas la prétention de dire aux autres cirques qu’ils doivent arrêter les animaux. Mais je pense que ma démarche peut forcer le cirque traditionnel à se remettre en question car il y a des problèmes depuis vingt-trente ans. J’aimerais ne pas être tout seul à faire cela dans mon coin, à avoir cette prise de conscience citoyenne».

A défaut de repenser le cirque traditionnel, Bouglione va devoir se réinventer. Les enfants raffolent des animaux, s’émeuvent aux multiples tours de manège des chevaux soigneusement pomponnés, s’affolent aux puissants rugissements des lions et applaudissent lorsque le tigre franchit les flammes. Il faudra désormais retrouver le goût des traditionnelles acrobaties, préférer les tours de magie aux tours de piste, à moins que le cirque Bouglione ne nous réserve de nouvelles surprises…

 

Maud PROTAT-KOFFLER

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s