Halima Aden, le premier mannequin voilé défile à la Fashion Week

Halima Aden, 19 ans, Somalienne naturalisée américaine, est le premier mannequin à défiler avec son voile à New-York pour Yeezy, puis à Milan pour Max Mara et Alberta Ferretti. 

Repérée lors du concours USA, la jeune femme s’était fait connaitre lors de l’élection Miss Minnesota alors qu’elle défilait en hijab et burkini devant les juges. Après avoir fait sensation, elle a récemment signé avec l’agence IMG, qui représente déjà Gigi Hadid ou Karlie Kloss. Halima Aden arrive au moment où la mode veut faire plus de place à la diversité culturelle. Après la mixité qui foule les podiums, c’est maintenant un top voilé qui fait son apparition à la Fashion Week de New York.

Un parcours différent

Agée de seulement 19 ans, la top américano-somalienne n’a pas toujours brillé sous les projecteurs. Elle a passé son enfance dans un camp de réfugiés au Kenya avant d’arriver aux Etats-Unis à l’âge de 6 ans. « Le plus beau jour de ma vie est celui où je suis devenue citoyenne américaine » confie-t-elle à Business of Fashion.

La jeune femme se dit très honorée de pouvoir représenter les femmes islamiques dans la mode. « Je veux véhiculer un message positif sur la beauté et la diversité et montrer aux jeunes femmes musulmanes qu’il y a de la place pour elle ! » déclare Halima Aden à Business of Fashion. Et le rappeur Kanye West l’a bien entendue. Il même a décidé de faire de la candidate voilée de Miss Minnesota l’égérie de sa marque. En février dernier, elle défilait pour « Yeezy » dans un manteau en fourrure oversize par dessus son hijab noir haute couture. La nouvelle mannequin a ensuite défilé à la Fashion Week de Milan, jamais sans son voile, dans un trench beige soyeux pour Max Mara, puis en total look noir pour Alberta Ferretti.

Halima Aden défile pour Max Mara à la Fashion Week de Milan collection Automne/Hiver 2017/18 en Italie. (Photo de Victor Boyko/Getty Images)

La première top voilée n’en oublie pas pour autant ses racines ni son enfance passée au Kenya. Elle veut avant tout mettre un terme aux préjugés, quels qu’ils soient, et montrer au monde entier que les femmes voilées peuvent aussi défiler sur les podiums.

Clémence Renard

Crédit image à la une : Halima Aden pour Max Mara lors de la Fashion Week de Milan le 23 février dernier. Photo de MIGUEL MEDINA—AFP/GETTY IMAGES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s