Vera Wang honorée de la Légion d’Honneur

La créatrice américaine Vera Wang s’est vue remettre la Légion d’Honneur ce mardi 28 février, jour de lancement de la Fashion Week parisienne.

La styliste américaine francophile de 67 ans a reçu hier la médaille de la Légion d’Honneur remise par Gérard Araud, l’ambassadeur de France aux Etats-Unis. La cérémonie a eu lieu ce mardi aux Invalides à Paris. Il s’agit d’un honneur pour la couturière d’origine chinoise : le titre de Chevalier de l’ordre national de la Légion d’Honneur est la plus haute récompense française remise depuis plus de deux siècles.

vera_wang__honor__e_de_la_l__gion_d_honneur_9379
Gérard Araud et Vera Wang. Photo de François Goizé pour Vogue Paris

La mode, une évidence depuis son plus jeune âge

« A six ans, l’image de mes petites babies vernis gris sur les pavés mouillés par la pluie avec les lumières de Paris m’a marqué pour le reste de ma vie », confie la styliste à Madame figaro. La révélation se fait donc très tôt : Vera Wang est faite pour la mode. Dans les années 1960, elle suit son amoureux Patrick Péra en France. Ils s’installent dans un appartement au 26, rue Spontini à Paris, à deux pas de la maison de couture d’Yves Saint Laurent. Elle veut faire une école de mode mais la pression paternelle la force à rentrer aux Etats-Unis.

Seulement Vera Wang ne lâche rien et devient, à 23 ans, la plus jeune rédactrice de Vogue US mais aussi directrice de la conception des accessoires chez Ralph Lauren. Pour son mariage, la jeune femme avait eu beaucoup de mal à trouver une robe qui lui plait, elle crée donc sa propre ligne de robes de mariée un an plus tard. Trente ans après avoir lancé sa mode éponyme, Vera Wang a été décorée de la Légion d’Honneur, le jour du lancement de la semaine de la mode parisienne prêt-à-porter automne-hiver 2017-2018.

Vera Wang et la France, une histoire d’amour

Avant de faire ses preuves dans le milieu de la mode, la créatrice américaine a eu une vie à Paris. Et cette femme a tout d’une véritable Frenchy : elle a vécu en France avec son petit-ami, demande des nouvelles de Michel Drucker à Mireille Darc et Marlène Jobert lorsqu’elle évoque la France de l’ORTF, s’exprime dans un français parfait…

Afin d’exprimer son amour pour la capitale de la mode, Vera Wang a souhaité lui faire « une ode », comme le publie Vogue.  En cela, la styliste a décidé de ne pas défiler lors de la Fashion Week new-yorkaise et a présenté sa collection le jour de sa décoration dans un court métrage diffusé en ligne. Il s’agit d’un amour partagé comme le prouvent les mots de Gérard Araud :  » Je t’ai choisie car je connais ton amour pour la France. Je sais que toute ta carrière a débuté grâce à Paris, à ses grands couturiers français, et comment cela a influencé non seulement ton travail mais ta vie tout entière. »

Clémence Renard

Crédit photo image à la une : François Goizé pour Vogue Paris

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s