Dernier jour de classe, premier jour de travail

24,4%, c’est le taux de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans. Pourtant la première journée dans la vie active reste toujours l’angoisse pour les nouveaux travailleurs. Ex-étudiants, juste bacheliers ou sans emploi, le premier jour c’est comme la rentrée des classes.

2503-1-fr-mediumMathilde, 25 ans, bac +4,  premier jour en tant que assistante de chef de production chez une marque de prêt à porter : « On est toujours un peu stressé. On a peur de s’être trop vendu lors de l’entretien d’embauche. » Pourtant malgré un stage de 6 mois à l’étranger l’expérience acquise devrait être une façon de se rassurer. « En tant que stagiaire l’erreur est permise. En général ils sont moins intransigeants. Là on se fait rabrouer pour ne pas avoir répondu en anglais sans même voir le numéro de téléphone. » Les marques sont donc difficiles à prendre. « On ne sait pas qui est qui, qui fait quoi et que devons nous faire ? C’est à moi de répondre au téléphone ? De chercher tel produit ? Ou ? D’envoyer ou de signer cette commande ? » Mais vos collègues vous orientent un peu quand même ? « Il y en a certains qui sont sympas et qui se souviennent de leur premier jour et d’autres trop le nez dans le guidon souvent ceux qui font des réflexions quand ont fait une erreur. Paradoxalement  venant de l’extérieur on voit plus vite ce qu’on pourrait faire pour améliorer le travail mais on n’ose rien dire. »

L’angoisse et la désorientation sont communes à la plupart des jeunes actifs. Mais parfois, la première journée vire au cauchemar. Un apprenti plombier anonyme, dont l’histoire est paru en 2007 dans un article du Mail OnLine, a mis le feu accidentellement à de l’isolant en polystyrène avec sa lampe à souder. La résidence à 10 millions de dollars a été la proie des flammes très rapidement. Un voisin a déclaré : « J’ai entendu dire qu’il s’agissait d’un adolescent dont c’était la première journée de travail. C’est vraiment malheureux pour ce pauvre gars. »

keep-calm-because-you-got-the-job

La première journée c’est la prolongation des études. Vous devez assimiler une quantité énorme d’informations afin de pouvoir faire votre travail correctement.

Quelques conseils  pour réussir :

-Prenez un maximum de note

-Demandez des copies et des modes d’emploi

-N’hésitez pas à poser des questions

-Reposez vous les 1ers soirs

-Revoyez  avec votre patron les principaux objectifs de votre poste, combien de temps il vous donne pour le prendre en main.

-N’étalez pas votre science.

– Concentrez vous  plutôt sur votre attitude et son apparence, tout ce qui va jouer dans la “première impression”.

-Briser la glace avec votre service et l’ensemble des nouveaux collègues que vous croiserez.

-Manifester votre gratitude envers les principaux interlocuteurs de la journée qui vous ont pris sous leur aile.

Il existe plusieurs ouvrages qui traitent du sujet.

travail

Réussir sa période d’essai d’Armand Mennechet DRH de l’assemblée des Chambres de Commerce et d’Industrie aux éditions Studyrama – Vocatis 7,70 euros.

Toutes les clés du savoir-vivre en entreprise d’Yves Maire du Poset et d’Olivier de Clermont-Tonnerre aux Éditions Leduc 18 euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s