Rencontre avec Michel Gomez : « Paris est la capitale mondiale du cinéma »

A  l’occasion du 66ème Festival de Cannes, Michel Gomez, délégué général de la mission cinéma de la mairie de Paris, nous explique l’importance de Paris dans le monde du cinéma. Le « Monsieur cinéma » dirige l’ensemble de la politique cinématographique de la ville.

Big News Theory : Quelle est la place de Paris dans l’univers cinématographique ?

Michel Gomez :  « On réalise plus de 1.000 tournages par an à Paris.  Notre rôle est de promouvoir Paris comme ville de tournage. Une ville où l’on ne tourne pas est une ville qui n’existe plus dans l’imaginaire des gens. On a souvent tendance à penser que Paris est une ville compliquée pour tourner parce qu’elle est très dense. Nous donnons la preuve par le nombre de tournage que c’est possible. »

B.N.T : On dit souvent que votre métier est d’aller de la création à la diffusion, qu’en est-il concrètement ?

M.G : « Il faut savoir que Paris est la capitale mondiale du cinéma. Si on fait le ratio du nombre de salles et du nombre d’habitants, Paris est LA ville qui possède la plus grande diversité d’écrans. On s’occupe donc de l’ensemble de la diffusion cinématographique dans la capitale. Notre devoir est aussi de soutenir les petites salles en les aidant  à se moderniser,comme par exemple pour s’équiper en numérique. »

B.N.T : Comment faites vous pour diffuser au maximum le cinéma dans la ville ?

M.G : « Nous avons une politique d’urbanisme culturel au sein de la mairie de Paris. Notre objectif est d’implanter des salles de cinéma dans de nouveaux quartiers. Par exemple, dans quelques mois un nouveau UGC va ouvrir près de la porte d’Aubervilliers. Le cinéma le Louxor est le projet le plus emblématique que nous ayons réalisé. Il entre dans la politique d’urbanisme mais aussi dans une politique patrimoniale et cinématographique.»

B.N.T :  Vous  allez  au  Festival  de  Cannes  depuis  des  années,  vous  avez  même  été administrateur de la quinzaine des réalisateurs. Aujourd’hui, quel est l’intérêt pour vous d’aller au Festival ?

M.G : « Le Festival de Cannes est pour moi un lieu de plaisir mais aussi  un terrain de travail. Les professionnels se donnent rendez vous à Cannes, mais une fois là-bas ils n’ont pas le temps de  se voir. Alors ils se disent « on se téléphone à Paris». Cette célébration du cinéma permet donc de rencontrer ceux qu’on ne peut pas voir à Paris : les réalisateurs et producteurs étrangers. C’est comme un salon professionnel, avec le plaisir de voir un film chaque jour en plus. »

Propos recueillis par Justine Billerey.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s